• suche

Dans les coulisses du focolare

À la fin du mois de septembre, 22 jeunes adultes de Suisse romande, allemande et italienne se sont retrouvés dans les montagnes valaisannes pour approfondir leur parcours personnel de jeunes chrétiens.

Le Week-end s'intitulait "Focolare Backstage", car il leur permettait de jeter un oeil dans les coulisses des communautés des Focolari. Il s'agit des communautés masculine et féminine, du focolare sacerdotal, et des focolarini mariés. 

Le vendredi soir, les participants avaient tous des attentes différentes, lorsqu'ils se sont retrouvés à Biel (vallée de Conches). Cependant, tous les participants avaient le même désir: prendre du temps, avec des personnes de leur âge et les focolares, pour aborder des questions de vie fondamentales et dialoguer entre eux et avec Dieu à ce sujet. 

Même s'ils étaient d'origines linguistiques différentes et ne se connaissaient pas, tous ont participé avec entrain: cuisine commune, vivre ensemble, jeux, musique, beauté de la nature et des paysages de montagne, tout a contribué à créer des liens d'amitié. 

Au cours de ce week-end, trois domaines ont été abordés:  

Sa propre biographie: équipés de papier et de crayons de couleur, tout le monde s'est étendu autour de la maison pour répondre aux questions suivantes: quand et dans quelles circonstances ai-je été heureux? Quand ai-je ressenti la présence de Dieu? Quand m'a-t-il semblé que Dieu intervenait dans ma vie? Les  participants ont échangé les résultats au cours d'une balade  avec une personne qu'ils ne connaissaient pas, puis tous ensemble. Un jeune de 24 ans remarque: "Pour moi, c'était incroyable que nous puissions parler de choses aussi personnelles, même si nous ne nous connaissions pas auparavant".

Un deuxième thème a été abordé en trois groupes linguistiques, à l'aide d'un texte de Chiara Lubich qui compare la relation avec Dieu à la relation d'un enfant avec son père. Cela nous a donné l'occasion de partager nos propres expériences et perspectives, ce qui a  permis des discussions utiles et stimulantes. Durant la célébration liturgique qui a suivi, des questions ouvertes concernant la vie et les situations non résolues ont pu être confiées à Dieu.

Le troisième moment fort a été consacré à la vocation à la famille en tant que focolarini mariés. Un couple de Baar a apporté son témoignage concernant leurs décisions, leurs joies et leurs défis. D'autres sujets ont surgi spontanément et à la demande des participants. Ils cherchaient des réponses aux questions suivantes: "Existe-t-il une interaction entre vocation et compétences?" - "Les focolarini vivant au milieu du monde, sans être protégés par un monastère, comment ça marche?" - "Toute vie a une vocation. Cependant, il y a des focolarini qui ont quitté leur communauté, ou des couples qui ont divorcé. Comment puis-je comprendre ma vocation et en être sûr?" Chacun a apporté son expérience de vie. 

Tout le monde a pu se retrouver dans la prière d’action de grâce, au cours de la célébration de conclusion. L'un des jeunes a notamment dit : "Je suis venu à ce week-end avec de nombreuses questions ; merci pour les nombreuses réponses que j’ai reçues, et merci d’avoir pu découvrir que je ne suis pas seul à  me poser ces questions".